Les premiers jours à la crèche


Etre maman à 24 ans fut pour moi un rêve devenu réalité. Je n’attendais que ça. Le seule petit problème c’est que je suis pratiquement la seule qui rêvait d’être mère si jeune. Mes amies n’ont pas encore d’enfants, mes sœurs non plus. J’ai juste ma cousine. Nos fils ont 5 jours d’écart, c’est le pied. Mais nous vivons loin l’une de l’autre du coup nous ne nous voyons pas aussi souvent que nous le souhaitons.

Noé voit beaucoup nos amis, parce que c’est plus facile de les inviter chez nous. Mais Noé ne voit presque pas d’enfants puisque nous n’en connaissons peu. Du coup quand il en voit il est terriblement timide. Noé les observe, muet, de très très loin. Alors qu’à la maison, il est une véritable pipelette et joue tout le temps.

C’est pour ça que je pense qu’aller à la crèche deux jours par semaine va l’aider à être moins timide et plus à l’aise avec les enfants mais en même temps ça me rend malade de l’imaginer tout calme, tout seul, tout timide à regarder tout le monde sans jouer ni parler. Ca ne lui ressemble tellement pas quand il est avec moi.

Je ne suis pas pour ou contre la crèche. Mais moi personnellement si je pouvais le garder près de moi tout le temps je le ferai. Je suis un mère gaga qui aime être 24h sur 24 avec mon enfant. Je dois m’habituer et je suis sure que ça ira très vite beaucoup mieux. (Ah j’allais oublié, je me cache au bureau pour appeler la crèche et Noé est déjà malade après seulement deux jours de crèche.)

 


1 commentaire


  • Isabelle

    Bonjour Yseult,
    Bien que déjà une plus “vieille” maman, j’ai tenu à lire ton article et à te partager mon expérience.
    Au contraire de toi, j’ai eu mon seul et unique enfant à 39 ans. Un cadeau du ciel et une petite fille. La tentation était encore plus grande de la garder tout le temps près de moi. Je pouvais me permettre de ne jamais la mettre à la crèche. Et tout comme toi, nos amis ayants déjà des plus grands enfants, elle ne côtoyait aussi que des adultes. J’ai vite compris qu’il me faudrait apprendre, et au plus vite, à lui donner des petites ailes et à lui laisser un espace pour socialiser qui n’était pas le mien mais qui lui appartiendrait.
    J’ai pris mon temps car à chaque crèches ou garderies visitées, je repartais au plus vite ne voulant pas déjà imaginer ma petite au milieu de tous ces nez coulants, panades jusque dans les oreilles, se disputant les doudous des uns et des autres, n’ayant pas le calme, ni ses jolis draps pour faire sa sieste, etc, etc…
    Pourtant j’ai fait le choix; j’ai trouvé le bon endroit et un jour je l’ai laissée avec un coeur gros comme ça et des larmes impossibles à consoler. Et ma petite m’a regardé partir avec un énorme sourire. De cet instant j’ai su qu’elle y serait bien, que j’avais fait le bon choix car dans son regard j’ai vu cette confiance que je lui avais apportée.
    Tu verras, Noé s’épanouira à la crèche et il y aura ses premiers petits amis; ses premiers petits goûters de fête… et le socialiser est le plus grand cadeau que tu puisses lui faire. Et continue de téléphoner à la crèche en cachette ça fait un bien fou quand même (il n’en saura rien 😀)


Laissez un commentaire